Accueil Santé Comment savoir si on a un cancer du sein : comment s'en...

Comment savoir si on a un cancer du sein : comment s’en rendre compte à temps ?

Comment savoir si quelqu’un prend de la cocaïne : quels sont les signes trahisseurs ?

La cocaïne, une substance qui vous rend dépendant par son effet stimulateur du système nerveux qui provoque des conséquences néfastes sur la santé de...

Les risques engendrés par une grossesse après une fausse couche

Une grossesse peu après une fausse couche est une source d’inquiétude, et comporte des risques pour les femmes enceintes. Ces risques sont multiples et...

Comment trouver un exemple de régime à la chrononutrition ?

Vous cherchez à améliorer votre alimentation ? Que ce soit pour être en meilleure santé et manger sainement, ou encore dans une optique de...

Consulter un spécialiste lorsqu’on est enceinte : quand ? pourquoi ?

Quand une femme est enceinte, une première consultation est de mise, qui sera suivie par des examens mensuels. Un examen prénatal permet à beaucoup...

Comment savoir si un doigt est cassé : quels sont les signes d’un doigt cassé ?

On a tous connu au moins une fois dans notre vie un malencontreux accident de la route ou encore une chute ou bien la...

Il s’agit d’une tumeur maligne qui atteint la glande mammaire.

Il se déclare principalement chez la femme, et 8 cancers du sein sur 10 se déclarent après l’âge de 50 ans.

Ce type de cancer est le plus fréquemment observé chez les femmes en France, Union Européenne et aux Etats-Unis.

Il n’est pas impossible de diagnostiquer ce genre de cancer chez l’homme, mais cela est extrêmement rare (moins de 1% de cas).

Quels sont les facteurs à risque ?

Il existe de nombreux facteurs qui peuvent entrainer l’apparition d’un cancer de sein.

Entre 5 et 10% d’entre eux ont une origine héréditaire, et de ce fait, une origine génétique. Et malheureusement de 85 à 90% des cas de cancer du sein ont une origine environnemental ou même inconnue. Parmi les facteurs a risque nous pouvant également compter :

  • La consommation d’alcool et de sucre ;
  • La consommation de produits laitiers et de graisses hydrogénées ;
  • L’obésité et le manque d’activité physique ;
  • Grosses tardive et absence d’allaitement ;
  • Stress Chronique.

Sans oublier qu’il peut être dû à une augmentation du taux d’œstrogènes, soit un dérèglement hormonal. Il faut savoir que le risque d’avoir un cancer du sein croit avec le nombre de cycles menstruels, que ces derniers soient naturel ou artificiels (prise de pilules œstroprogestatives).

Les traitements hormonaux de la ménopause entrainent une sensible augmentation du risque de cancer du sein. L’augmentation du risque peut aussi être due soit à :

  • Une ménopause tardive ;
  • Une puberté précoce.

Les femmes n’ayant pas eu d’enfants et celles qui ont eu leurs première grossesse tardivement (après 30 ans) se voient sensiblement exposée au risque de développer un cancer du sein. Tout comme l’alcool augmente ce risque de 30% pour trois verres par jours que cela soit : vin, bière ou alcool fort.

Selon une étude menée sur 145 patientes, on associe une carence ou une insuffisance dans le taux de vitamines D à 78% des cas de cancer du sein.

1% des cas de cancer du sein sont développés chez l’homme. Dans ce cas, le diagnostic est tardif en raison de la petite taille de la glande mammaire chez l’homme.

Comment prévenir ce type de cancer et le diagnostiquer à temps ?

Dans la majorité des cas de cancers du sein apparaissant chez la femme, ils surviennent sans soucis de santé particuliers.

Afin de prévenir l’apparition de cette pathologie, il est conseillé de :

  • D’avoir une alimentation saine : riche en fruits et légumes frais ;
  • Pratiquer au moins une activité physique ;
  • Faire une mammographie chaque année à partir de 50 ans ;
  • Favoriser l’utilisation de déodorants naturels sans : parabène, sels d’Aluminium et triclosan ;
  • Éviter tout produits susceptibles de causer un dérèglement hormonal tels que la pilule contraceptive.

Afin de dépister et traiter à temps cette maladie, faites un suivi régulier grâce à la mammographie. Il est possible d’accompagner la mammographie d’une échographie, cette dernière est susceptible de détecter un nombre plus important de cancers mais est aussi associée à de nombreux faux positifs.

L’imagerie par résonances magnétiques dite IRM et beaucoup plus sensible que la mammographie et l’échographie. Durant l’année 2015, une équipe de chercheurs du Danemark a réussi à mettre au point un test sanguin qui permet le dépistage du cancer et de prédire si la personne risque d’en développer durant les 2 à 5 ans à venir.

Cependant, si vous avez un doute, il est conseillé avant tout de vous rendre chez votre médecin traitant dans les plus brefs délais.

Certains symptômes doivent vous alerter

Bien sûr, si vous avez des doutes, des angoisses ou du stress par rapport à certains symptômes ou manifestations physiques, vous devez rapidement consulter un médecin. Ce dernier pourra réaliser un diagnostic précis concernant votre état de santé et vous serez enfin fixé. N’oubliez pas qu’un traitement précoce augmente les chances de survie et vous pourrez vaincre plus facilement le cancer du sein.

  • Le premier symptôme repéré par les femmes concerne la boule dans la poitrine, les instituts recommandent d’ailleurs de la palper souvent.
  • Vous pouvez avoir des ganglions assez durs au niveau de l’aisselle, ils sont le signe d’une propagation de la maladie.
  • La peau, le sein et même le mamelon peuvent se modifier, l’apparence n’est donc plus la même et vous avez parfois une rétractation.
  • Le changement de la forme ou de la taille de votre sein doit rapidement vous interpeller.
  • D’autres symptômes sont à prendre en compte comme des douleurs osseuses, des nausées, une perte d’appétit…

Si certains symptômes ne sont pas forcément liés à un cancer du sein, il est préférable de réaliser un diagnostic précis pour lever notamment le doute ou pour déclencher la procédure médicale le plus rapidement possible.

Apprenez à palper votre poitrine

Pour vaincre plus facilement certains cancers, sachez que le diagnostic doit être précoce. Vous devez donc apprendre à palper vos seins pour repérer une éventuelle boule. Par contre, il faut être vigilant afin de ne pas la confondre avec de la graisse.

  • Lorsque vous avez un doute même s’il est minime, pensez à vous rapprocher d’un spécialiste qui réalisera une mammographie.
  • Le fait de vous palper permet aussi d’améliorer les diagnostics qui sont de ce fait beaucoup plus précoces.

Contrairement aux idées reçues, l’auto-palpation peut être réalisée par les moins de 30 ans, car le cancer du sein peut toucher tout le monde.

Albanie : fait-il bon d’y voyager ?

Située sur la côte adriatique de la mer Méditerranée, l'Albanie est une destination de vacances encore peu connue en Europe, mais qui offre une...

Quel noeud papillon mettre avec un costume bleu ?

Le costume bleu peut être considéré comme une pièce incontournable de la garde-robe des hommes. Il peut en effet être porté à diverses occasions,...

Où trouver un garde meuble à Paris 15 pour 10 mètre cube ?

À Paris 15, trouver un garde-meuble spacieux pour stocker vos biens peut sembler être un défi de taille. Ceci dit, avec un peu de...